Toute l'actualité de la Sécurité et de la Santé au Travail

Préventeurs. Mase Méditerranée accompagne les préventeurs


Publié le 8 avr. 2020 11:43:16


En cette période de pandémie, de confinement…, l’aide que peuvent apporter des réseaux comme le Mase ou les groupements professionnels est très importante. « Le Mase Méditerranée s’est saisi très tôt de la question du coronavirus, dès le mois de février, nous explique Luc Decosse, Administrateur Hygiène Industrielle chez Mase Méditerranée Giphise . Alors qu’à cette époque, les pouvoirs publics et autres experts n’en parlaient que sous la forme d’une ‘’grosse grippe’’, j’ai envoyé à tous nos adhérents afin qu’ils diffuser l’information auprès de leurs salariés, une présentation générale sur les virus et le coronavirus en particulier. Dans un second temps, lorsqu’il est apparu évident que nous n’étions plus face à une simple épidémie de ‘’grippe’’, Mase Méditerranée a fourni à ses adhérents un autre document, plus précis, pointu, sur le Covid-19, les gestes barrières… » Une fois cela fait, le Mase Méditerranée a choisi de ne pas écraser les membres du réseau sous les informations. « Nous étions dans une période où les informations étaient souvent contradictoires. Il était difficile de trier, ajoute Luc Decosse. Nous avons donc décidé, en partenariat avec la Sofhyt, de ne plus trop donner d’informations mais plutôt de relayer celles émanant d’organismes reconnus comme l’OMS, lIOHA… Et de nous concentrer sur l’aide que nous pouvons apporter pour diffuser la bonne parole sur les règles de sécurité à prendre, les gestes barrières à adopter, la mise en place du télétravail… »

Etonnement

Force est de le reconnaître, le premier document transmis aux préventeurs du réseau Mase Méditerranée a suscité la surprise. « Nos adhérents étaient étonnés que nous les informions sur ce qui ne semblait, à l’époque, n’être qu’une épidémie de grippe, se rappelle Luc Decosse. Mais, après le changement de discours des pouvoirs publics, ils nous ont demandé de l’info quand à ce qu’ils devaient faire, aux mesures à mettre en place… Nous nous sommes alors posé la question de réaliser un guide des bonnes pratiques. Nous avons assez vite abandonné l’idée, compte-tenu de la diversité des situations sur le terrain. Il nous est apparu préférable d’encourager nos membres à se tourner vers leurs organismes professionnels comme l’UIC ou l’OPPBTP, et leurs branches professionnelles. Certains ont d’ailleurs depuis publié des guide de préconisations et de bonnes pratiques, à l’instar de l’OPPBTP. »

Depuis le Mase Méditerranée s’est mis en mode « confinement » tout en restant à l’écoute des demandes et questions de ses membres.. « Elles sont nombreuses. Ne serait-ce qu’au sujet des formations et habilitations à renouveler. Cette crise a aussi été l’occasion, pour Mase Méditerranée, de nous pencher sur la question du télétravail et des procédures liées aux PCA (plan de continuité d’activité). D’en tirer expériences et enseignements pour d’autres situations de crise », conclut Luc Decosse.

 

Partager l'article