S'abonner

Toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail

Actualités

Santé & Sécurité au Travail 27 juil. 2022 09:53:16

Travail & fortes chaleurs : une température maximale ?

La Confédération européenne des syndicats (CES) a demandé à la Commission de Bruxelles de légiférer afin de mettre en place une réglementation sur « les températures maximales au travail ».

Dans un communiqué de presse, la CES rappelle que deux travailleurs espagnoles sont morts, victimes d’un coup de chaleur. Et souligne, qu’en France, « où il n’existe pas de température maximale de travail, 12 personnes sont mortes en 2020 suite à des accidents de travail liés à la chaleur. »

Selon l’OMS, les personnes travaillent généralement le mieux à une température se situant entre 16 et 24°C. Une étude montre que, lorsque la température dépasse 30°C, le risque d’accidents de travail augmente de 5 à 7 % et, lorsqu’elle dépasse 38°C, la probabilité d’accidents augmente de 10 à 15 %.

La Confédération souligne aussi qu’une enquête d’Eurofound révèle que, « dans l’ensemble de l’UE, 23 % de tous les travailleurs sont exposés à des températures élevées. Ce nombre monte jusqu’à 36 % dans l’agriculture et l’industrie et jusqu’à 38 % dans le secteur de la construction. »

Températures limites : quelques pays seulement

Comme le rappelle la CES, seuls quelques pays européens disposent d’une législation destinée à protéger les travailleurs durant les vagues de chaleur avec un large éventail de valeurs limites allant de 28 à 36 degrés.

  • Belgique : 29°C pour une charge de travail physique légère, 26°C pour une charge de travail physique modérée, 22°C pour une charge de travail physique lourde et 18°C pour une charge de travail physique très lourde.
  • Espagne : la température maximale de travail pour un travail sédentaire, tel que le travail de bureau, est de 27°C et de 25°C pour un travail léger. Ces limites ne s’appliquent cependant pas à tous les types de travail, ni à tous les travailleurs, ni à tous les lieux de travail.
  • Hongrie : 31°C pour un travail physique sédentaire léger, 29°C pour un travail physique modéré et 27°C pour un travail physique lourd.
  • Lettonie : température maximale de travail en intérieur de 28°C.
  • Monténégro : température maximale de travail en extérieur de 28°C.
  • Slovénie : la température de l’air sur les lieux de travail ne doit pas dépasser 28°C.

Rappelons qu’en France, il n’existe pas de définition réglementaire du travail à la chaleur. Et le code du Travail ne donne aucune température maximale à partir de laquelle il est interdit de travailler ou, au-delà de laquelle, on doit mettre en place des mesures spécifiques pour protéger les salariés exposés. Les mesures de prévention doivent résulter de l’évaluation des risques.

Photo d’illustration © Getty images

Sur le même sujet

Vidéo du mois

MAGNETA - Emerit - La Montre e-WG100

Annuaire

Trouvez tous les prestataires de la Sécurité et de la Santé au Travail

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail.